Origine Numérologie

La Numérologie Traditionnelle Occidentale Latine et son histoire…

Par des évènements historiques, nous pouvons déterminer l’origine de la numérologie occidentale latine. Elle se construit avec l’alphabet latin, de l’arithmétique et le calendrier grégorien.

L’origine de l’Alphabet Latin…

Au VIIIe siècle, Charlemagne ou Charles 1er (Roi des Francs en 768, Roi des Lombards en 774 et Empereur de Rome en 800), confia à Alcuin d’York (730/804) savant et religieux anglais, l’immense tâche d’unifier les différentes écritures de l’empire Carolingien. En créant une écriture appelée la «minuscule caroline», Alcuin d’York est à l’origine des premières formes de l’alphabet latin.

L’origine des premiers Calculs…

Au IXe siècle, Al-Khawarizmi, (783/850), mathématicien arabe, rédige un traité: Livre de l’addition et de la soustraction d’après le calcul des Indiens, dont la version latine s’intitule « De numero Indorum » (Des chiffres indiens). Il est par ailleurs à l’origine des mots algorithme et algèbre.

Au Xe siècle Gerbert d’Aurillac (945/1003), futur pape Sylvestre II, mathématicien, philosophe et mécanicien, introduit cette numération de position, des tables d’opérations et des chiffres arabes, en Europe.

Et enfin l’origine du Calendrier Grégorien…

En 1582, le pape Grégoire XIII réforma le calendrier julien (crée par Jules César en 45 av. J.-C.), pour corriger sa dérive séculaire (décalage tous les siècles). Le calendrier actuel est donc appelé « calendrier grégorien », du nom du pape Grégoire. Des siècles seront nécessaires avant son adoption à l’échelle mondiale. Certains pays l’ont adopté très tardivement, au xxe siècle

Les premières éditions sur la numérologie datent du début du XXe siècle.

En 1905, L’américaine écrivaine et conférencière, de son nom d’épouse, L. Dow Balliett, (1847/1929), née Sarah Joanna Dennis, publie le premier livre sur la sujet «The Power in Numbers ». Elle publiera ensuite de nombreux autres livres sur le même thème.

En 1907, le mot « numérologie » aurait fait son apparition, il aurait été conseillé par l’une de ses amies, l’américaine Julia Seaton Sears, écrivaine et conférencière (1862/1950).

La fille du Julia Seaton Sears, le Docteur Juno Jordan (1884/1984), centenaire à 2 mois près, psychologue de formation, et élève de L. Dow Balliett, fût la première réformatrice de la numérologie. Elle publiera en 1965 «The Romance in Your Name».

D’autres numérologues américains se succèderont et la numérologie s’étendra en Europe.

Les nombres et les chiffres ont toujours fasciné toutes les civilisations antiques comme contemporaines, mais la numérologie prend, sa source, son origine, aux Etats-Unis, au début du XXe siècle.

Les origines ancestrales de la numérologie sont le fruit de pures extrapolations et/ou de manœuvres commerciales.

En se basant sur 1905 (même si le nom n’existait pas encore), la numérologie traditionnelle occidentale latine aura 110 ans, en 2015.