Intelligence Supérieure

Le calcul est disponible sur toutes les version mobiles

Dans l’inconscient collectif, l’intelligence supérieure est souvent associée à des scientifiques ou des philosophes.

Les deux principaux objectifs sont: de l’identifier, mais aussi de la démystifier.

Aujourd’hui, les tests de mesure de QI sont remarquablement bien adaptés pour mesurer l’hémisphère gauche du cerveau, pour les approches logiques, mathématiques, analytiques, etc.

Mais que devient l’hémisphère droit du cerveau, celui de l’analogie, de la créativité, de l’intuition, etc.? Comment peut-on le mesurer avec précision? Comment peut-on agréger les approches logique et instinctive? En appuyant sur une série de boutons, en exprimant son ressenti, sa préférence en visionnant des symboles, des images, des couleurs ou en choisissant une réponse à une question parmi plusieurs autres réponses?

Pour illustrer cet exemple, prenons un sportif de très haut niveau, en représentant les 2 modes auxquels il est confronté, celui des entrainements et celui de la compétition.

1. Dans le cadre de ses entrainements, il va se conformer à une méthode de travail, des conseils, des techniques, une discipline, de la rigueur, de la persévérance, etc. Nous sommes dans le domaine logique

2. Dans le cadre d’un tournoi ou une compétition, comment fonctionne-t-il? Il neutralise sa logique, au profit de son instinct. Cette intelligence instinctive va prendre le relais et coordonner son corps et son esprit avec une grande rapidité pour calculer: la force, la puissance, la distance, la trajectoire, l’amplitude, le positionnement de son adversaire, etc., toute une stratégie, une tactique intelligemment construite pour atteindre son objectif avec une précision remarquable. Nous sommes dans le domaine de l’instinct.

Cet exemple sert essentiellement à démontrer que l’intelligence ne se résume pas uniquement, à des raisonnements logiques, mathématiques ou analytiques. On peut reproduire le même schéma avec des approches logique et instinctive différentes pour la musique, la cuisine, la peinture, la sculpture, etc.

Ci-dessous, les types répertoriés:

1. Intelligence multi-domaines (La plus complète):
C’est l’intelligence la plus généraliste. Les personnes avec cette intelligence ont la possibilité d’approcher tous les domaines d’activité qu’ils souhaitent et même de changer plusieurs fois d’activité durant leur vie, en fonction de leurs aspirations ou de leurs choix personnels. Les études peuvent être diamétralement opposées aux activités futures. C’est aussi l’intelligence qui peut générer le plus de questions sur les orientations.

2. Intelligence charismatique (La plus rayonnante):
C’est l’intelligence des designers. La personne va rechercher à créer un style, un mode d’expression verbale et/ou corporelle, une touche unique, le petit plus qui fait toute la différence, une marque de fabrique unique. Fruit d’une observation et/ou d’une analyse très fine de ses contemporains (ou concurrents?). Pour sa meilleure expression, l’activité doit être en rapport avec le public. Aucune critique sur ces personnes, les fans sont généralement des inconditionnels et ils dégainent très vite.

3. Intelligence structurée (La plus cartésienne):
C’est intelligence de la perfection. Le talent évolue au niveau de l’Art. La personne souhaite se sublimer; elle ne recherche pas la première place, mais consciemment ou inconsciemment, elle souhaite devenir « le meilleur des meilleurs » dans son domaine, la référence ultime et les probabilités d’y arriver sont élevées. Ce résultat est obtenu par des études permanentes (littéraires, scientifiques, spirituelles, etc.). Ces personnes peuvent regarder dans des directions différentes pour peaufiner leur Art.

4. Intelligence semi-structurée et créative (La plus ambivalente)
C’est intelligence de la séduction, du prestige, de la Classe avec un grand «C». Un talent créatif qui émane de ces personnes. La recherche de faire plaisir, de partager ou découvrir est puissante. C’est aussi, l’intelligence croisée, à mi-chemin entre l’intelligence charismatique et l’intelligence structurée, mais elle est plus subtile.

5. Intelligence créative (La plus instinctive):
C’est l’intelligence de la nature, la plus pure, la plus primaire, mais paradoxalement peut-être la plus évoluée de toutes les intelligences? Elle représente très certainement, les Amérindiens, Lapons, Touaregs, etc. Simple théorie, mais peut-être la seule intelligence (sur les 6) qui continue d’évoluer, même après un âge avancé.

6. Intelligence mono-domaine (La plus classique):
C’est l’intelligence des visionnaires. Ces personnes sont généralement tournées vers les autres et ressentent très jeune le sentiment d’être différent, sans comprendre réellement pourquoi. Elles sont dans l’optique, de faire avancer les choses, d’apporter quelque chose de nouveau ou de présenter une autre dimension, une autre vision ou perception de leur activité ou discipline.

La typologie définie ne reflète pas une valorisation, si différence, elle se situe uniquement, au niveau de la personne même.

L’Intelligence Supérieure et vos Enfants…

L’intelligence supérieure est un puissant levier de réussite sociale, à travers la réussite de vos enfants, c’est aussi votre réussite qui rejaillit. Il est impératif que l’intelligence de votre enfant soit diagnostiquée le plus tôt possible, pour que l’on puisse lui proposer l’orientation la plus adaptée à son fabuleux potentiel et parfois mieux comprendre son comportement.

Au niveau scolaire, les résultats sont contrastés: certains enfants peuvent réussir de brillantes études, d’autres une scolarité en demi-teinte voire des échecs à répétition.

Elle peut se traduire chez certains, ce n’est pas systématique, par une réaction inappropriée (mais que l’enfant n’arrive pas à contrôler) à une situation donnée.

– Scolarité exemplaire et puis… plus rien (ennui?)
– Agressions verbales et/ou physiques
– Bégaiements (la pensée va plus vite que la parole)
– Isolement
– Insomnies
– Etc

Le plus grand des paradoxes est que certains de ces enfants se considèrent comme «Nuls».

Seuls des spécialistes (psychologues, orthophonistes, etc.) peuvent apporter une réponse pointue et ciblée. De plus, tous les cas ne se ressemblent pas.

Pour conclure : il est bon de rappeler que la vie d’une personne ne se résume pas qu’à son l’intelligence, mais à ses actes ou ses actions, car seule l’action est une fin en soi.

Cet exemple du sportif, ne représente pas tous les sportifs, idem pour les autres activités ou disciplines. Par ailleurs, une personne sans intelligence supérieure peut construire un «Empire», par son sens des affaires ou de la négociation (ce qui permet de confirmer que seuls les actes ou actions sont importants dans la vie).